Vos axes d'amélioration : les identifier pour progresser !

Vos axes d'amélioration : les identifier pour progresser !

Nous avons, toutes et tous, nos propres compétences et c'est ce qui nous distingue des autres candidats lors d'un entretien. Souvent, lors d'un entretien d'embauche ou d'une évaluation en vue d'une promotion, les axes d'amélioration sont mis en avant. Si définir ses compétences est assez facile, énumérer ses axes d'amélioration est tout autre chose, en particulier lorsque l'on travaille en équipe. Comment fait-on pour distinguer et améliorer ses axes d'amélioration ? Vaste question que nous allons aborder dans cet article.

Pour ce faire, nous vous expliquerons ce que sont les axes d'amélioration et comment les différencier et les présenter lors d'un entretien. Nous nous demanderons ensuite comment les transformer pour pouvoir mieux travailler en équipe.

Quels sont les axes d'amélioration ?

Avant d'évoquer l'axe d'amélioration au travail, il est important de rappeler qu'il ne faut pas confondre un axe d'amélioration personnel dans la vie de tous les jours et un axe d'amélioration professionnel. Certes, les deux peuvent être étroitement liés, mais cela n'est pas toujours le cas. Quoi qu'il en soit, s'améliorer est toujours une manière de se montrer plus efficace dans ce que l'on fait à la fois humainement et techniquement.

Les axes d'amélioration professionnels sont :

  • La gestion du temps,
  • Les capacités communicationnelles,
  • La prise d'initiative et l'autonomie,
  • Les capacités de se remettre en question,
  • Les capacités à déléguer et à travailler en équipe.

Traduit du "areas for improvement", nous allons vous expliquer ces axes les uns après les autres :

La gestion du temps.

Malgré ce que l'on pense, la gestion du temps n'est pas innée. Néanmoins, force est de constater qu'il y a des personnes qui s'organisent mieux que d'autres et maîtrisent mieux leur temps de travail. Lors d'un entretien annuel d'évaluation, c'est l'un des axes les plus évoqués entre les évaluateurs et les employés. Savoir organiser son temps de travail est pour les entreprises une priorité de tous les instants, car elle conduit à la productivité. Plus les employés sont capables de gérer leur temps et plus les performances de la société ont des chances de progresser. Face à cet enjeu majeur, il est fondamental de chercher à former les employés pour qu'ils exploitent leur temps à bon escient.

Les capacités communicationnelles.

La communication en entreprise doit être à la fois efficace et claire. Quelle que soit la langue ou les canaux de communication utilisés, soyez clairs et précis pour éviter tous malentendus et frustrations. Une communication constructive permet de définir et fixer des objectifs concrets à un collaborateur. Cela lui permet d'effectuer une tâche avec succès quels que soient les domaines de compétences exigées. Savoir communiquer, c'est aussi adapter son discours au collaborateur auquel on s'adresse. Les domaines des uns ne sont pas les domaines des autres et un bon communicant ne doit jamais l'oublier.

La prise d'initiative et l'autonomie.

Le travail en équipe, c'est de prendre une tâche qui fait partie d'une chaîne de tâches. Ainsi, l'autonomie et la prise d'initiative de chacun assure la réussite d'un projet. Cependant, une prise d'initiative doit être raisonnée et doit servir le collectif. Toute initiative personnelle professionnelle ne doit pas se faire au détriment d'un travail d'équipe. L'autonomie accordée par les encadrants dépend également de l'aptitude personnelle d'un employé à aboutir au résultat escompté en s'organisant de manière cohérente.

La capacité de se remettre en question.

C'est l'axe le plus complexe et pourtant le plus simple. Il faut juste prendre les remarques pour des remarques, mais pas comme une attaque personnelle. Si vous arrivez à prendre les commentaires et les reproches comme une critique constructive, alors tout devient facile. Se remettre en question est un moyen d'avancer et de progresser dans sa vie aussi bien personnelle que professionnelle. Se remettre en question permet aussi de prendre conscience que l'on ne détient pas forcément la vérité et que d'autres que soi peuvent nous aider à progresser dans notre maîtrise professionnelle.

La capacité à déléguer et à travailler en équipe.

Un poste de manager est souvent attribué à un bon leader. La capacité de déléguer et de faire travailler efficacement une équipe est une compétence qui n'est pas innée, mais elle peut s'apprendre. Pour savoir déléguer, il faut aussi être capable d'observer les membres de son équipe. Chacun possède des forces et des faiblesses. La qualité d'un bon manager repose sur son habilité à faire progresser ses collaborateurs sur leurs faiblesses tout en développant leurs forces. C'est en développant les points forts que l'on donne confiance à l'employé ou au collaborateur de travailler ses axes d'amélioration.

Quels sont les axes d'amélioration ?

Quels sont vos points faibles défauts axes d'améliorations ?

Chaque individu possède des forces et des faiblesses (appelées dans le monde professionnel : les axes d'amélioration) qui le caractérisent. Peu importe le poste que vous occupez dans une entreprise, les faiblesses se présenteront toujours. Le fait est que chaque projet nécessite une approche différente et que cela nous confronte à des situations qui nous échappent parfois. Cependant, ils peuvent être améliorés par les formations, par la pratique, par la répétition des tâches, par le partage, etc.

Les points faibles les plus fréquents.

La liste des axes de développement les plus fréquents est :

  • L'inexpérience sur les outils de travail (logiciel, plateforme, etc.),
  • La prise de parole en public,
  • L'hésitation à déléguer des tâches,
  • La panique devant la pression,
  • L'impatience face aux formalités administratives.

Toutes ces pistes de développement sont fort heureusement améliorables par différentes sortes de formations et de coaching. Par ailleurs, ils peuvent également être contrebalancés par les points forts qu'une personne possède.

Les points forts.

Ce sont parfois des compétences innées ou acquises par les années d'expérience en entreprise :

  • L'esprit critique,
  • La créativité,
  • Le management,
  • L'esprit d'équipe,
  • L'intelligence émotionnelle,
  • Le jugement et la prise de décision,
  • Le sens du service,
  • L'écoute,
  • L'investissement,
  • La négociation,
  • La flexibilité.

Certains d'entre eux sont enfouis et ne se montrent parfois qu'en période de crise quand on a épuisé toutes les ressources qu'on a eues sous la main. Donc il est très important d'être à l'écoute de soi-même et de son entourage lorsqu’il s'agit de point faible ou de point fort.

Comment faire le point pour identifier ses axes d'amélioration au travail ?

Pour déterminer ses axes d'amélioration au travail, il faut :

  1. Faire un travail sur soi, et cela, quel que soit le poste que vous occupez.
  2. Être à l'écoute de ses collègues, de ses employés, de ses clients ou de ses supérieurs.
  3. Faites un petit bilan à chaque évolution d'un projet. Celui-ci peut être quotidien, hebdomadaire, mensuel, trimestriel, semestriel, annuel, etc. À chacun de trouver son organisation pour faire son auto-évaluation afin de trouver ses axes d'amélioration personnelle (faiblesses et forces).

Le temps est le facteur clé pour effectuer un travail sur soi, mais d'autres facteurs entrent en jeu comme nous venons de l'évoquer en mentionnant l'écoute et l'introspection. 

Écouter les avis des autres pour vous améliorer.

"Toutes les critiques sont bonnes à prendre"est une phrase que vous devez sans cesse vous répéter. Pour pouvoir s'améliorer dans la vie en général et dans le milieu du travail en particulier, il faut écouter les avis des autres. Que ce soit sous le coup de la colère ou durant un débat constructif, il faut que vous soyez à l'écoute de votre entourage pour améliorer vos capacités et changer vos faiblesses.

Les axes d'amélioration sont considérés par beaucoup comme la gestion des compétences à travers les tâches effectuées en société. De manière générale, la communication passe par chaque personne qui travaille dans une même organisation. C'est pour cela que la vie en entreprise dépend des axes d'amélioration de chaque personne. Les axes d'amélioration peuvent rester des compétences ou des défauts à transformer en compétences. Tout cela dans le but d'affirmer et d'augmenter votre capacité d'organisation pour être plus performant au travail.

Le travail finit toujours par payer comme on dit. Soyez à l'écoute, améliorez vos compétences et progressez à votre rythme.

Comment faire le point pour identifier ses axes d'amélioration au travail ?